Dissonances milite pour une écologie à trois dimensions considérant :
  • – le rapport à soi (échelle de l’individu, son émancipation, sa subjectivité)
  • – le rapport aux autres (échelle des rapports sociaux, de pouvoir, institutionnels, politiques, etc.)
  • – le rapport à l’environnement (l’urbain, la nature, le paysage, etc.).

L'association

Créée en 2013, Dissonances associe pratique artistique, éducation populaire et science, et développe des projets de recherche-action et recherche-création, d’enseignement, d’animation et de facilitation.

A cheval entre le sud et l’ouest de la France, l’équipe est composée de chercheur.e.s en sciences sociales et environnementales, d’enseignant.e.s, d’animateur.ice.s et d’artistes.

L'équipe

Enseignante et formatrice en sciences de l’éducation, elle s’intéresse à caractériser, comment dans les éducations à l’environnement, les cadres didactiques et les dispositifs pédagogiques peuvent créer du pouvoir d’agir, et participer à renouveler les rapports Homme Nature.

Malou

enseignante et formatrice en sciences de l'éducation

Metteure en scène, comédienne et pédagogue, elle vise à générer des processus créatifs et des aventures collectives, à partir d’écriture de plateau, en partant de matériaux d’origine diverse (textuel, pictural, thématique, scientifique).

Marion

metteure en scène, comédienne et pédagogue

Doctorant en anthropologie politique, il s’intéresse à la caractérisation des collectifs autonomes comme fait social et les étudie notamment en confrontant les modèles politiques et économiques qu’ils portent à leur application dans leurs modes d’actions.

Sylvain

doctorant en anthropologie politique

Chercheur en sciences environnementales, il s’intéresse au rapport qu’entretiennent Humain et Nature au travers de la construction et de la trajectoire des savoirs scientifiques et techniques.

Ruppert

chercheur en sciences environnementales

Après un parcours zigzagant entre événementiel, théâtre et enseignement du Français Langue Étrangère je cherche aujourd’hui à proposer des cadres d’apprentissage et d’accompagnement qui permettent d’apprendre à apprendre, de développer son esprit critique et sa curiosité et de questionner les rapports de domination inhérents à notre système.

Camille

Animatrice en éducation populaire

Animatrice en éducation populaire, elle propose des formations et accompagnements sur la dynamique de groupe, en mettant en avant une approche active, ludique et participative dans un esprit de coopération et de bienveillance.

Maude

animatrice en éducation populaire

Notre démarche

Aussi attentive à la qualité du processus qu’à sa finalité, l’association Dissonances développe une pensée et des pratiques interdisciplinaires, impliquées et participatives. Résolument attaché à l’idée qu’une transformation sociale doit passer tout autant par la production de connaissances que par le développement d’un pouvoir d’agir sur le monde qui nous entoure, l’association met en œuvre des projets qui permettant d’initier une coproduction conjointe de savoir et d’action.

Nos partenaires

NOTRE RESEAU
ON A TRAVAILLE AVEC EUX
NOS SOUTIENS FINANCIERS
Le collectif des mutins

Dissonances fait partie d’un collectif plus large qui trouve ses racines dans les réseaux militants étudiants des années 2000, les luttes sociales contre la LRU et le Contrat Première Embauche, les Semaines de l’Environnement, les Amaps campus, et les jardins partagés.

 

 

Le collectif regroupe aujourd’hui 3 grands projets. Outre l’association Dissonances, il s’agit de :

Avec une équipe dotée d’un chapiteau et de cuistots rodés, fans d’événementiel et toujours à la recherche d’un savant mélange entre festivité et militantisme pour faire du lien entre paysannerie, culture, et alimentation…

Gîte d’étape sur le GR des Pyrénées et lieu de vie alternatif au cœur d’une petite vallée Ariégeoise, véritable lieu d’expérimentations sociales et base arrière du collectif.

  • dissonances@riseup.net

A propos de nous

Nous sommes une équipe composée de chercheur.e.s, d’enseignant.e.s, d’animateur.ice.s et d’artistes. On propose des interventions entre apports théoriques et approches participatives, au travers du jeu, du débat, de différents outils issus de l’éducation populaire, des pédagogies alternatives, des pratiques scientifique et artistique.